» » » » La douzième édition de l’Ecole d’Eté de Sighet, 2009

La douzième édition de l’Ecole d’Eté de Sighet, 2009

posted in: L’Ecole d’Eté | 0

Du 13 à 20 juillet 2009 a eu lieu au Mémorial des Victimes du Communisme et de la Résistance de Sighet la douzième édition de l’Ecole d’Eté, organisée par la Fondation Academia Civica en collaboration avec la Fondation Konrad Adenauer, le Ministère de l’Education, l’Institut Polonais et Alcatel Lucent.
A la suite d’un concours de sélection, 50 élèves, âgés de 14 à 18 ans, et 50 professeurs d’histoire ont participé aux cours de l’Ecole.
L’événement s’est déroulé sous l’égide du 20e anniversaire de la chute du communisme.
« Afin de condamner le communisme, il faut le connaître. 20 ans depuis la chute du communisme – 16 depuis la fondation du premier mémorial des victimes du communisme »

 

 

Le programme de la douzième édition l’Ecole d’Eté 

Lundi, 13 juillet
Arrivée des participants

16h00-16h30
 Ouverture officielle de l’Ecole d’Eté
 Ana Blandiana, présidente de la Fondation Academia Civica
Holger Dix, directeur de la filiale de la Fondation Konrad Adenauer à Bucarest

Vernissage des nouvelles salles du musée :
La révolte de Berlin et de Thuringie, 1953
La médecine en prison

16h30-18h30 Visite guidée du Mémorial Sighet

20h00-21h00 Dîner

21h30
Récital Grigore Leşe
« Des héros et des tombes »
Avec la participation de : Doina Lavric, Zamfira Mureşan,
Teodora Şerban, Lenuţa Purja

Mardi, 14 juillet
9h00-12h00
20 ans depuis la chute du communisme
Libuse Valentova (Prague), Vingt ans après la « révolution de velours » : des
espoirs réalisés et des espoirs déçus
Mimoza Dimitrova (Sofia), La nostalgie pour le passé communiste à vingt ans
depuis les changements politiques de Bulgarie
Danute Dura (Riga), Les changements de 1989 en Lettonie
12h00-13h00 Discussions

13h00-15h00 Déjeuner

 

 

16h00-18h45
20 ans depuis la chute du communisme
Alexandru Zub (Iaşi), 1989, vingt ans après : Perspective historiographique
Petre Mihai Băcanu (Bucarest), 1989 en Roumanie
Traian Orban (Timişoara), 1989 à  Timişoara
18h45-19h45 Discussions

20h00-21h00 Dîner

21h00 Film Nos jeunes années, de Mihai Constantinescu

Mercredi, 15 juillet              
9h00-10h00
20 ans depuis la chute du communisme
Nicolae Dabija (Chişinău), 1989 – l’année où Dieu a été roumain. La République
de Moldavie à la croisée des chemins
Ludmila Pădureţ (Chişinău), 1989, le combat pour la langue et l’alphabet dans la
République de Moldavie, un premier pas vers l’indépendance
10h00-10h30 – Discussions

10h30-10h45 Pause

10h45-12h30 et 16h00-18h30
La répression contre la culture. Le procès Noica-Pillat.
Au sujet de Costantin Noica et Nicolae Steinhardt
 George Ardeleanu (Bucarest)
Ioana Casassovici (Bucarest)
Alexandra Juvara-Chiliman (Bucarest)
Alexandru Maier (Târgu Mureş)
Dora Mezdrea (Bucarest)

P.S. Justin Sigheteanul (Baia Mare)
 Monica Pillat (Bucarest)
Mina Dobzeu (par le truchement d’un enregistrement vidéo)

13h00-15h00 Déjeuner

20h00-21h00 Dîner

21h00 Film Operation Villages Roumains, de Alex Decotte

 

Jeudi, 16 juillet
9h30-10h15
Alex Decotte (Suisse)
Operation Villages Roumains
10h15-11h00 Discussions

11h00-11h15 Pause

11h15-12h00
Solomon Marcus (Bucarest)
La science pendant le communisme
12h00-12h45 Discussions

13h00-15h00 Déjeuner

16h00-18h00
Leontin Iuhas, Iulius Filip (Cluj)
 Des opposants et des dissidents à l’époque de Ceauşescu. Le cas de Doina Cornea

18h00-18h15 Pause

18h15-19h15
 Atelier d’histoire orale

20h00-21h00 Dîner

21h00 Film Franţ Ţandără, le témoignage d’un tortionnaire, de Fabian Anton

Vendredi, 17 juillet
9h30-11h00
20 ans depuis la chute du communisme
Miroslaw Chojecki, Henryk Wujec (Varsovie)
La Pologne en 1989

11h00-11h15 Discussions

11h15-12h00 Pause

12h00-12h30 Vernissage de l’exposition Solidaires avec la Roumanie
 Participent :
Romulus Rusan, directeur du CIESC et Jaroslaw Godun, directeur de l’Institut
Polonais

13h00-15h00 Déjeuner

16h00-16h45
20 ans depuis la chute du communisme
Béla Borsi-Kálmán (Budapest)
1989 en Hongrie
16h45-17h30 Discussions

17h30-17h45 Pause

17h45-18h30
 Ulrich Burger (Cluj)
 La disparition d’un Etat. Les douze derniers mois de la R.D.A.
18h30-19h15 Discussions
 
20h00-21h00 Dîner

21h00 Film „Katyn” de Andrzej Wajda

Samedi, 18 juillet
9h30-11h00
Brânduşa Armanca (Timişoara)
L’histoire récente dans les médias. Les passeurs de frontières
11h00-11h45 Discussions

11h45-12h00 Pause

12h00-13h00 et 16h00-18h00
Visite du Mémorial des Victimes du Communisme et de la Résistance
Visite interactive, avec la participation des élèves et des professeurs
On prévoit l’organisation de « classes-modèle » portant sur des thèmes du
programme du cours d’histoire de la répression communiste ; les enseignants
pourront tirer profit du matériel didactique du musée

13h00-15h00 Déjeuner

18h15-19h15
Test d’évaluation des élèves participants

20h00-21h00 Dîner
21h00-23h00
 Feu de camp

Dimanche, 19 juillet
10h00-12h00
Table ronde
avec la participation des professeurs et des élèves
Les conclusions des « leçons interactives » déroulées au musée
Modérateurs : Ana Blandiana et Romulus Rusan

12h00-13h00
 Remise des prix

13h30-15h00 Déjeuner

21h00
 Dîner festif

Lundi, 20 juillet
  Départ des participants

Message de M. Stéphane Courtois, recteur de l’Ecole d’Eté de Sighet, pour les participants à la douzième édition de l’Ecole d’Eté

Chers collègues et chers jeunes amis.
Vous allez vous demander pourquoi le recteur de l’Ecole d’été n’est pas présent. La réponse est simple : il a eu une année de travail extraordinairement surchargée, il est dans un état d’épuisement avancé et n’a pas pu dégager le temps pour venir vous rencontrer.
J’en suis profondément désolé.
D’abord parce que c’est toujours un plaisir de rendre visite à Sighet et que c’est un plaisir et une gratification d’y rencontrer pendant huit jours des collègues et des jeunes particulièrement motivés pour aborder les questions de l’histoire et de la mémoire du  communisme, en Roumanie et dans le reste du monde, et les questions toujours d’actualité du conflit entre démocratie et totalitarisme.
Je suis d’autant plus malheureux de ne pas pouvoir être parmi vous que nous commémorons cette année 2009 deux événement qui ont très fortement marqué le XXe siècle et encore le XXIe siècle.
Le premier a été un événement particulièrement heureux : il y aura  vingt ans dans quelques mois tombait le mur de Berlin qui a entraîné dans sa chute l’effondrement de tous les régimes communistes d’Europe centrale et orientale, puis finalement l’Union soviétique et tout le système communiste mondial. Et j’aurais été très intéressé de discuter avec vous des causes profondes de cet effondrement : non seulement les facteurs extérieurs – le rôle du Président américain Reagan, celui du mouvement Solidarnosc en Pologne, celui du Pape polonais Jean-Paul II –, mais aussi les facteurs internes, au premier rang desquels le caractère absurde, invivable de cette utopie communiste, si bien montré par votre grand auteur Eugène Ionesco.
Mais j’aurais également été très intéressé de discuter avec vous du second grand événement dont nous commémorons cette année le 70e anniversaire : l’alliance soviéto-nazie, l’alliance entre les deux grands dictateurs totalitaires, Hitler et Staline, à l’été 1939. Cet événement a été particulièrement funeste à la Roumanie qui y a perdu la Bessarabie et la Bucovine du nord, occupées par l’Armée rouge et soviétisées, puis a été communisée après 1945. Mais il a également été funeste à toute l’Europe, puisque le pacte dit “de non agression” du 23 aout 1939 a été le déclencheur de la Deuxième Guerre mondiale, avec toutes les tragédies que cela a entraîné et le  fait que la moitié de l’Europe soit tombée sous les griffes de Staline et de l’URSS pour près d’un demi siècle.
Dieu merci, tout cela est loin derrière vous, les plus jeunes, et l’Europe est aujourd’hui réunifiée et démocratique. Mais n’oublions jamais que la démocratie est une plante fragile, qui doit être régulièrement entretenue avec  attention. Et l’histoire et la mémoire sont d’excellents engrais pour faire prospérer la démocratie et la liberté de penser, de parler et de circuler.
Je vous souhaite donc une très bon travail à tous en vous demandant, en l’absence de mon autorité de recteur, de faciliter le travail des formidables animateurs de cette école d’été que sont Ana Blandiana et Romulus Rusan.
Et à l’occasion du 14 juillet je vous envoie les meilleures salutations d’un Français qui aime la Roumanie.”

 

Les prix « Dr. Miron Costin »
Les élèves classés cinq premiers au test de connaissances portant sur l’histoire exposée au Mémorial Sighet, test d’évaluation qui a clôturé la douzième édition de l’Ecole d’Eté de Sighet.
1. Ruxandra Şerban, Collège National « Sf. Sava », Bucarest
2. Eva Sfârlea, Collège National « Mihai Eminescu », Oradea
3. Ştefan Farmatu, Collège Militaire Lycéal « Stefan cel Mare », Câmpulung Moldovenesc
4. Florina Gug, Collège Economique « Partenie Cosma », Oradea
5.  Diana Avram, Collège National « Titu Maiorescu », Aiud