» » » » La Journée de la Mémoire 2009

La Journée de la Mémoire 2009

img_6310Le jeudi, 28 mai 2009, le jour de l’Ascension, a été célébrée la Journée de la Mémoire, dédiée aux victimes des incarcérations et des déportations communistes et aux personnes qui se sont opposées au régime communiste. L’événement a débuté par une série de débats et de discussions animés par M. Romulus Rusan, directeur du Centre International d’Etudes sur le communisme. Ont pris la parole, entre autres : Octav Bjoza, président de l’AFDPR, Vasile Ilica, représentant de l’Association Pro-Bessarabie et Bucovine, Petru Grior, président de la Société « Golgota » de Cernauti et Stefan Rotaru, président de la Fondation Pro-Radauti, qui ont évoqué les victimes de la terreur stalinienne de la Bucovine historique, Ioana Raluca Voicu Arnăuţoiu, Teofil Botlung, leader de l’AFDP Timişoara, Paul Mitroi, ancien avocat du peuple.

Par la même occasion, au Mémorial Sighet a eu lieu le vernissage de deux expositions temporaires : « Les paysans et le communisme », réalisée par Romulus Rusan, directeur du Centre International d’Etudes sur le Communisme et censée commémorer les 60 ans depuis le début de la collectivisation, et « 50 ans depuis l’exécution des membres du groupe Arnautoiu », dédiée au groupe de résistance « Les Haïdouks de Muscel » – dirigé par les frères Arnautoiu – et inaugurée par Ioana Raluca Voicu Arnautoiu. A également été lancé le livre La collectivisation dans le Maramureş. Des témoignages d’histoire orale.

Un office célébré au Cimetière des Pauvres par les prêtres orthodoxes Gavril Burzo et Vasile Pop et par le prêtre gréco-catholique Marius Visovan et la consécration d’une croix votive dédiée aux paysans victimes du communisme ont clôturé la commémoration.
A cette rencontre ont participé plus de 150 anciens détenus politiques du pays.
Le lendemain, le 29 mai, a eu lieu la table ronde « Le communisme au miroir des vingt ans qui se sont écoulés depuis la chute du régime », organisée en collaboration avec l’Université du Nord de Baia Mare. En ouverture, M. Romulus Rusan et des chercheurs du Centre International d’Etudes sur le Communisme (Ioana Boca, Andreea Carstea, Angela Bilcea, Virginia Ion, Răzvan Ionescu) ont présenté les 16 ans d’activité du Centre. Le débat a été enchaîné par M. Călin-Andrei Mihăilescu, Ph.D., professeur à l’University of Western Ontario, Canada, M. Cosmin Budeanca, Ph.D., chef du Département Musées-Mémoire de l’Institut pour l’investigation des crimes du régime communiste, M. Liviu Ioan Stoiciu, écrivain et journaliste, M. George Achim, Ph.D., maître de conférences et Mme Crina Bud, Ph.D., maître-assistante à l’Université du Nord, Baia Mare. Des anciens détenus politiques et des étudiants de l’Université du Nord de Baia Mare ont pris part aux discussions.