» » » » » Musée Sighet: Salle 40 – La Destruction de l’Académie

Musée Sighet: Salle 40 – La Destruction de l’Académie

posted in: Premier étage | 0

Sala 40Dès septembre 1944, l’Académie Roumaine était fortement attaquée par la presse communiste (des quotidiens tels que « Scânteia » (L’Etincelle), « România liberă » (La Roumanie libre), qui exigeait sa « démocratisation », son « nettoyage des éléments réactionnaires ». Elle a pourtant résisté jusqu’en juin 1948 lorsque, par le décret présidentiel n° 76, elle a été transformée en « Académie de la République Populaire Roumaine ». Elle s’est vu attribuer pour principal objectif « l’élévation du niveau matériel et culturel du peuple ». Aux termes de ce décret, « l’Académie Roumaine (…) se transforme en une institution d’Etat «  (art. 1er), qui « déploiera son activité en adéquation avec les besoins de renforcement et de développement de la RPR » (art. 2). Les anciens membres de l’institution en ont été exclus en bloc, seule une petite partie étant reçus dans le nouveau for, complété par des personnalités dévouées au parti. Le savant C.I. Parhon, celui qui avait signé aussi le décret de destruction de l’ancienne Académie en tant que président du Présidium de la grande Assemblée Nationale, a été nommé président d’honneur. Une grande partie des académiciens démis n’ont même plus été laissés vivre leur misérable vie, mais ont été arrêtés peu de temps après, rempli les prisons et certains sont morts en détention.